Le Service de réfection des Berges

La grue

Michel Lopez « l’homme du marais » grutier et chasseur du site

      C’est suite à la création du service de réfection des berges, que l’APSSEH est devenu d’utilité publique attribuée en 1991 par la préfecture d’Amiens. C’est cette équipe constituait de 6 personnes comprenant Michel Lopez, Thierry, Victor, José, Henri et Guillaume que sont réalisés des berges parmi les 50kms de canaux (rieux du décret de 1902 et les voies d’eaux privées) et rieux publiques mais aussi le curage d’appoint qui permet de les réaliser. Dans l’histoire, c’est en 1978 que la première grue de l’association coula et que des péripéties au tribunal s’en suivirent, pour cela je vous laisse lire l’ouvrage de Nisso d’une île à l’autre.

 

                               Refaire les berges, le Tunage

 

                      Les fossés ainsi que les rieux s’affaissent régulièrement. C’est afin de garder la surface cadastrale de chaque propriétaires que les ouvriers de l’association s’activent pour satisfaire la commande du propriétaire dont le prix est entre 40 et 50€ le mètre linéaire. C’est ainsi que 2 à 3 km de berges sont refaites chaque année.

Pour cela, on enlève dans un premier temps l’ancienne berge si elle est présente à la grue et on replace la terre ailleurs. Puis on commence à planter grâce à un marteau hydraulique, piquets en acacia de 2 à 3m de long tout en respectant le relever cadastral. Et on ajuste à la masse. Certaines parties techniques étant entièrement réalisées avec cette engin.

Les piquets sont disposés en quinconce et renforcer par des fils de fer inoxydable stressés pour réaliser une structure durable. Des planches de chêne sont alors fixées à l’intérieur par des grilles galvanisées. Un géotextile est ensuite placé pour séparer la terre de remblais et le développement des racines. Puis on replace la vase comme remblais pour réaliser la berge. Cette vase peut être transportée sur une barge métallique. On obtient ainsi une berge de très bonne qualité.

La durée de vie est assurée de 20ans, dépendant bien sûr du mouvement des vagues des embarcations ( rieux ou fossés).A côté de cela, la remise à niveau des terres se fait également sur commande.

Le faucardage( la coupe des herbes en bordure) quant à lui doit être refait 2 fois par an.

 

L’entretien des barques

 

                 C’est Henri qui s’en occupe. Dans son hangar qui sera bientôt protégé, depuis 1987, celui-ci restaure les barques des hortillonnages c’est-à-dire qu’il est chargé de l’entretien des 12 barques pour les bateliers, mais aussi des véritables barques à cornets sous le pont beauvillé et des 4 barques pour la reféction des berges.

A chaque problème technique en exploitation, Henri intervient pour évaluer les pannes et  durant l’hiver en profite pour entretenir et restaurer la flotte des barques.Les bateaux à cornets sont remontés sur un plan incliné à l’aide d’un tire-fort et placer avec des rouleaux. En cas de restauration, celle-ci est manuelle. Ainsi on commence par gratter entièrement la coque. On passe ensuite au lessivage. Les travaux de menuiserie sont courants. On goudronne ensuite le fond et on repeint les côtés

.A noter que l’entretien de votre barque ne peut se faire par l’association. Seuls les barques de l’association sont entretenus

Pour la réfection des berges, s’adresser à René Nowak au 03.22.92.12.18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réfection des berges 0

 

 

Reféction des berges 1Section en construction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *