Le millésime 2015, du houblon au cannabis dans les Hortillonnages

hopsf2_zoom

C’est bien connu, les hortillonnages possèdent une grande diversité florale mais l’amiénois averti comprendra bien que cette année 2015 a été quelque peu insolite concernant les «  nouvelles plantations ».

 

houblonnière

La houblonnière de l’île aux fagôts

 On connaissait le sempiternel concours des berges fleuries de la Maison des hortillonnages qui depuis n’hésite pas à mettre des zéros à la volée pour encourager les participants…*.En effet, le cannabis et le houblon ont eu leurs publicités cette année qui soit dit en passant sont plutôt de jolies plantes.

Les hamacs

Les hamacs pour la farniente

Bref l’année dernière, la Maison de la Culture a donné carte blanche à trois paysagistes de l’Ecole Nationale de Versailles sur l’île aux fagots. Ceux-ci ont planté près de 250 pieds de houblon de différentes espèces au milieu de hamacs et de tuteurs disposés de manière artistique. Leur objectif : produire de 10 à 15 000 litres de bière sur la parcelle, la quantité semble importante car la quantité est plutôt faible par litre de bière pour avoir le fameux breuvage. On connaît plus d’un guide batelier qui la goûteront. En y regardant de plus près, on remarque que le houblon n’est pas une plante comme les autres, elle fait parti des cannabinacées, quel drôle de terme, qui contient de la lupuline qui ressemble étrangement au THC du cannabis…

Cannabis

Les plants arrachés par la police

Cependant on peut croire que ce projet n’est peut-être pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Transmission de pensée, pure coïncidence. La seconde hypothèse étant la plus probable. C’est début septembre qu’une autre étrange houblonnière à « feuilles de tomate » de 147 pieds a été découverte par la police de Rivery. Intrigués, ils sont donc intervenus sur la propriété ou douze plants étaient en cours de séchage dans un cabanon et bien sûr son drôle de jardinier fût interpellé. On en déduira que le planteur en herbes souhaitait rendre rentable sa terr

tête de cannabis

Le cannabis à maturité

e pour sa propre consommation. Il a choisi les hortillonnages parce qu’avant cela, il avouera son échec de sa production dans les bois.

Bref, les « nouvelles plantations » se diversifient dans ses terres à haut rendement de cannabinacées mais comme la publicité a été faîte par le Courrier Picard, on regrette malheureusement que cela se reproduise à l’avenir. Nous savons très bien que la police de Rivery ne sillonne pas l’intégralité du site et que cela pourra donner des idées à d’autres.

Finalement, les hortillonnages auront bientôt leurs bières ( çà nous changera de la soupe) et plus tard, qui sait, dans le cadre de la légalisation à titre pharmaceutique, leurs cigarettes qui font rire. Quoi qu’il en soit dans les deux cas tout abus restant, de toute évidence, à éviter.

*Document lu par l’auteur en 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *