Acheter/Revendre sa parcelle

                                          urlSachez tout d’abord que les 450 ilôts des hortillonnages ne sont pas des concessions mais bien des propriétés. Ces parcelles se vendent comme n’importe quelle parcelle de terrain que vous pouvez trouver chez le notaire, en agence immobilière ou sur les petites annonces. On estime que 10% des terres appartiennent aux municipalités, donc vous avez l’embarras du choix. Il y a également bien plus de propriétaires que de locataires .On vous recommande de passer par ce sage cheminement : location d’abord, achat ensuite.

 

Comme recommandation, la location d’abord

Avant toute chose, pourquoi ne pas choisir la location ou lieu de l’achat.

Par expérience, on observe souvent des gens de la région parisienne, ou d’autres régions qui tombent sous le charme du site et achètent directement une parcelle. Puis pour honorer leurs achats, y viennent régulièrement puis rapidement, leurs absences se font alors de plus, en plus longues pour devenir permanentes. La barque au port se remplit d’eau et se coule d’elle-même pour devenir souvent inutilisable. C’est malheureusement un scénario fréquent. La terre dans les hortillonnages est très fertile, la végétationUne des parcelles en vente ne demande qu’à y pousser donc si vous ne venez pas au moins 2 fois à 3 fois dans l’année pour l’entretien, vous verrez très vite vos installations et vos moyens de transport se dégradaient. Bref la plupart des propriétaires sont des locaux.

Pour le prix de la location, le prix du marché est inférieur à 400€ à l’année mais n’hésitez pas à le négocier car l’offre est plus forte.Dans certains cas 100€, voir moins.Autre avantage de la location, le voisinage. Cà arrive parfois vous avez des voisins difficiles à supporter d’autant plus que vous venez ici pour vous détendre. A l’inverse, la friche n’est parfois pas une bonne chose, des arbres pouvant tomber sur votre propriété ( même si c’est illégal, on observe que les propriétaires coupent eux-même les arbres gênants dans leur voisinage.En l’absence prolongé du propriétaire, cela va de votre sécurité). Un dernier point pratique mais pas obligatoire, prenez si possible une parcelle pas trop loin d’un port pour le transport, ni trop près pour les vols. En effet, malheureusement ceux les plus ciblés sont souvent près des zones d’embarquement.

Il y a beaucoup d’offres dans les hortillonnages alors n’hésitez pas à négocier, vous êtes en position de force.

 

L’achat d’une barque et d’un emplacement

barques hortillonnages

Et oui, si vous louez une propriété, vous aurez besoin d’une barque. Hormis si votre propriété fait partie de la minorité qui possède des passerelles ( le long du chemin de halage par exemple ). Dans ces cas là , essayer d’obtenir votre location près d’un port (de la Neuville, à Camon, à Rivery par exemple). Les raisons en sont que vous aurez moins de trajets entre les nombreux allers retours que vous ferez. Ainsi vous évitez l’achat d’un moteur électrique ( de 300€ à plus) ou thermique ( de 500€ à plus) et votre perche sera votre meilleur outil. Ou si votre moteur tombe en panne, votre distance à la perche sera avantageusement plus courte.

Pour l’achat d’une barque, une en fer ou en plastique pour l’entretien est recommandée, celle en bois demandant un entretien bi-annuelle au moins (mais plus jolie et plus stable).En fonction de votre motorisation, vous payerez de 30 à 60€ annuellement aux services des eaux de la ville d’Amiens. De plus certains loueurs de terrain plus cupides, comme à Rivery, vous feront payer l’emplacement 20€ supplémentaire. En revenant au vol,les barques peuvent se faire piquer, pour plus d’infos consultez le lien sur la rubrique  » Vols et Vandalisme

 

L’achat ensuite

Terrain

Ainsi après votre expérience de location et de vie dans les hortillonnages et ayant pris plaisir à sillonner les rieux, à pêcher sinon jardiner votre propriété, vous avez sûrement l’idée d’acheter.A l’achat vous aurez, bien sûr besoin de connaître le lot précis (locatif et de propriétés) qui sont en vente. Ce n’est pas toujours facile à identifier car le fond de l’eau des rieux font parti également parti du lot ( à voir sur le cadastre), ainsi que quelques parcelles qui se trouvent à la frontière entre Camon et Rivery.

Une fois  fait, de combien d’argent vous faudra –t-il pour acquérir une parcelle.Après avoir analysé près de 15 annonces sur internet en Janvier 2015 , nous estimons le prix moyen d’une parcelle à près 20€ le m2. Ce qui est peu comparé au prix du terrain constructible. Kezako?Cela s’explique par le fait que vous êtes dans une zone inondable, sans eau, ni électricité.

Pour le prix moyen de 20€/m2, vous avez une jolie parcelle aménagée avec cabanon (en dur très souvent) avec l’emplacement en barque, la tondeuse voir le tracteur en bonus. A noter que les berges sont également refaites à ce prix ( ce qui vous permet de ne pas perdre 1 ou 2 m aux bords de votre surface cadastrale).

Ainsi pour les parcelles de grande superficie supérieure à 3000m2, c’est à 10€ le m2 voir moins.

Et pour les parcelles en friche, sans cabanon, et sans berges c’est une moyenne de 5€/m2

A rajouter bien sûr les impôts fonciers allant en moyenne de 200 à 300€ pour 1000m2.

La vente de sa parcelle

 

Comme une parcelle classique, la vente se fait chez le notaire, les agences immobilières mais souvent sur les sites de petites annonces. Nous vous recommandons de ne pas vous présenter à la Maison des Hortillonnages, les annonces n’étaient que très rarement remis à jour. Ainsi certaines parcelles mettent des années à être vendues par manque d’aménagement et de cabanons alors que d’autres avec leurs prix attractifs font qu’elles partent très vite.

A noter également que si vous souhaitez faire de l’achat-vente à titre spéculatif, sachez que cela est plutôt rare dans les hortillonnages, l’offre étant plus importante que la demande bien qu’avec un peu d’huile de coude, pourquoi pas…

            Et l’imposition malheureusement

Et oui les hortillonnages n’échappent pas à l’impôt. En plus de la taxe foncière et d’habitation, s’ajoute la taxe pour le curage des rieux. Ce service réalisé par Amiens Métropole depuis 2001 permet aux quatre communes d’avoir les rieux principaux de dégager. La taxe comprend à la fois une taxe sur le terrain maraîcher ou non et une autre sur l’embarcation nu, thermique ou électrique. Voici un résumé proposé dans la ville Amiens Métropole des montants 2015 payable début 2016.

Imposition Hortillonnages page 1

page 1

Imposition Hortillonnages page 2

page 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imposition Hortillonnages page 3

page 3

Imposition Hortillonnages page 4

page 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si toutefois à l’avenir , cet article comporte des données erronées , faîtes le savoir en laissant un petit commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *