Inondations !

Inondations Hortillonnages

                       C’est en 2001 que  les Picards et surtout les maraîchers des hortillonnages ont compris et subi les caprices du fleuve tranquille. Du jamais vu paraît-il.Durant une bonne partie du printemps, d’Abbeville à Amiens, près de 1400 évacuations ont été enregistrées mais aussi par la suite des dons qui étaient inégalement réparties. Bref voici 2 documents témoignant de ces durs moments pour ceux qui y ont laissaient leurs maisons. Vous avez aussi un compte rendu au point de vue des maraîchers et surtout de l’aide aux subventions afin qu’à l’avenir, si cela venaient à se reproduire les personnes sauraient à quoi s’attendre…

 

 

VOYEL3

La rue voyelle sous les eaux

inondation camon 1

103 maisons de Camon touchées par cette inondation.

inondation camon 3

Quand les rieux se transforment en lac

inondation camon 2

5 maisons inondées, 99 caves, 4 habitations évacuées, 5 entreprises sinistrées.

 

 

 

 

 

Nous reprenons ici l’excellent article concernant l’inondation sur http://camonpassionnement.pagesperso-orange.fr/inondations.htm et l’intervention de Fernand Tranchant alors Vice – Président de SOS Hortillonnages.

               Suite aux inondations de 2001 la F.A.S.S. Fédération des Associations des Sinistrés de la Somme est crée avec  Jean-Philippe DAMIEN d’ Abbeville et Fernand TRANCHANT  de Rivery. On se demande alors « Où vont donc aller les 3 millions d’euros  (20 millions de Francs) versés par les Français aux sinistrés de la Somme, lors des inondations du printemps 2001  ? Pierre MARTIN, président de l’Association des Maires de la Somme verse cette somme aux Maires des communes… à charge po

Un témoignage des crues dans la Somme

Le niveau d’eau lors des inondations

 

ur eux  de…« Honteux, inadmissible » s’exclame M. Damien président de l’Association des Sinistrés. Les Français ont donné généreusement à l’intention de celles et ceux qui ont été durement éprouvés, et non pour refaire le réseau routier ! Sur ce point, que chaque collectivité territoriale, avec l’aide de l’Etat  prenne ses responsabilités.

Ainsi le 13 décembre 2007 , une réunion de la Fédération des Associations des Sinistrés de la Somme a lieu pour qu’en   J.Liscourt de la FASS écrive que « N

ous sommes dans la même situation qu’en décembre 2000″   écrit-il  Il ajoute : »Il y a eu quatre débordements à Corbie en 2007; le Canal sous St Maurice est à la cote 35, de ce fait la petite Avre ne se vide plus »

               

                                     Le P.P.R.I. (Plan de Prévention du Risque Inondation)

Trois zones  sont concernées:

INONDA36

1. les marais, on ne peut rien construire,

2. les gens  ont été gravement inondés, ils peuvent rester mais on ne peut pas construire de nouvelles habitations.

3. Ils ont été inondés  mais peuvent construire moyennant quelques précautions.

Avis de M. TRANCHANT :Les sinistrés ne savent pas ce qu’est le P.P.R.I. Ils  ne sont pas consultés. Ils ne sont même pas au courant que le projet est en Mairie. Les Associations, encore moins. Qu' »ils » commencent d’abord par curer le canal!

                     Afin de lever mettre au grand jour, ce qui pourrait peut-être arrivé à l’avenir:

Un premier document est un Guide sur les inondations de la Somme  publié par l’Aménagement Et Valorisation du bassin de la Somme (à noter les dernières pages très instructives en cas de nouveaux évènements aquatiques.)

Le second document est un cahier spécial très complet édité par le courrier picard intitulé le cahier spécial inondations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *